Vous avez décidé de racheter un certain montant auprès de votre caisse pour améliorer vos prestations? 

Le simulateur de rachat vous permet de définir la somme nécessaire pour le montant de rente souhaité à la date de retraite désirée. Si vous désirez  vous acquitter du montant en plusieurs fois, le simulateur de financement  permet d'établir un plan financier.

Dans tous les cas, pour effectuer un rachat, il faut prendre contact avec la CIP où un conseiller sera à même de vous indiquer si vous remplissez les conditions.

Pourquoi le coût augmente-t-il avec le temps?

Plus un rachat est effectué tôt, moins il sera onéreux. Exemple de calcul pour mieux comprendre ce fait.

Exemple de calcul

Un assuré commence à cotiser à la CIP à l’âge de 29 ans, après ses années d’études. N'ayant jamais cotisé dans le cadre du 2e pilier, son âge d’entrée dans la caisse devrait être ramené à 22 ans afin qu’il compte les 42 années d’assurance nécessaires pour bénéficier d'une pension de retraite complète (60%) à l’âge terme de 64 ans. Il demande une offre à la CIP pour racheter les 7 ans qui lui manquent. Le calcul est le suivant:

[Nombre d'années à racheter] × [salaire assuré] × [taux d'actualisation figurant dans le règlement, tableau A] = [coût du rachat]

Soit, dans notre exemple: 7 × CHF 60'000 × 11,433% = CHF 48'018

Bien qu'il puisse la régler par mensualités, il renonce à accepter cette offre, ne se sentant pas suffisamment concerné par la retraite. Vingt ans plus tard, à 49 ans, alors que son salaire a sensiblement augmenté et que la retraite approche, ce même assuré redemande une offre à la caisse, pour le même rachat.

7 × CHF 90'000 × 17,473% = CHF 100'080

Il constate que le coût de son rachat a plus que doublé alors que ce n’est pas le cas de son salaire assuré. Cela est dû au fait que le taux d'actualisation indiqué par le règlement de la CIP augmente de façon exponentielle. Ce taux tient compte des prestations acquises, mais aussi de l'intérêt qui vient bonifier chaque année l'argent versé par l'assuré. 

Plus cet argent est versé tard, moins l'intérêt produit son effet cumulé, ce qui explique le renchérissement exponentiel du coût de rachat.

Voir aussi